Barbara Weldens

Je me souviens de sa délicatesse sous sa coupe de cheveux de punkette.
Découverte sur le net, alors que je cherchais une création proche du cabaret pour l’édition 2014 du Merle… C’est sur «L’inquiétante rencontre de Rubbish clown et de Dolly Smith » que je m’arrête… je fouille et découvre l’univers de Barbara Weldens et Frédo Lopez … Deux talents : lui dans l’art dramatique, elle avec son piano, et sa voix.
Je découvre un petit théâtre dans notre région, le Théâtre de pierres de Fouzilhon dont ils s’occupent, qui s’attache à faire la part belle à la chanson, lui aussi.
Barbara avait déjà son tour de chant solo. Ses compos. Une écriture simple et acerbe. Une voix qui s’engage entre les notes. Le parallèle avec Barbara a été parfois fait. Pour cet engagement peut-être.
Une nouvelle carrière, jalonnée de plusieurs reconnaissances professionnelles ont commencé avec ce solo…
C’est en camion de traveller, avec sa tribu, que Barbara est arrivée sur le site du Merle en 2017 avec une autre formation musicale : Les Oies blanches. Cinq musiciens à l’énergie débordante, au rythme de Barbara. En brune. Voix rocailleuse, à la fois rock et héritière de la chanson française qui interprète des textes. Barbara Weldens écrivait et composait.
Parler d’un talent qui s’éteint serait tellement réducteur pour ses proches qui ont sans doute connu une Belle personne.
Nos pensées vont vers ses proches. Et notre solidarité, aussi, avec l’organisation du festival où s’est déroulé ce drame.

Agnès pour l’équipe du Merle

Comments are closed.